fbpx

Les points de contact et le marketing d’influence

Si nous ne pouvions ne nommer qu’un seul but au marketing, ce serait probablement de rejoindre le consommateur, là où son comportement décisionnel a le plus de valeur.

Et pour ce faire, nous sommes d’avis que cela ne peut pas être répondu en une seule tactique marketing.
Voyons la logique derrière cette réflexion.

Le chemin vers l’achat

Le chemin vers la concrétisation d’un achat comprend de nombreux points de contact, tout aussi importants les uns que les autres. Certaines recherches suggèrent que trois points de contact sont nécessaires pour concrétiser un point d’achat.
On parle ici de voir le tout nouveau yogourt à la télévision ensuite en épicerie, oups en bannière sur internet et sur le compte de mon influenceur préféré avant de l’acheter.
Attendez… Est-ce plutôt cinq, ou alors huit, ou onze fois alors?
Selon B2BMarketing, qui résume assez bien la psychologie derrière tout ça, c’est encore et toujours, la règle marketing du 7.

Après réflexion, nous en venons à la conclusion relativement logique, que la seule bonne réponse devrait être «cela dépend».
Pourquoi ?

Nous pourrions mettre en place le plus stratégique des chemins pour concrétiser l’action d’achat ultime, nous devons en venir au fait  : les parcours de nos consommateurs cibles ne débutent pas tous à la même étape.

Team work make the sales work ou comment le mix média est essentiel

Et c’est ainsi que se concrésite toute l’importance de travailler en équipe avec des partenaires de confiance, qui sont eux, experts dans leur domaine précis. Il est donc faux de penser que d’investir seulement en affichage traditionnel, en paid advertising, en XM ou alors, seulement investir en marketing d’influence peut générer toutes les ventes.

Et c’est ainsi que s’explique toute l’importance de travailler en équipe avec des partenaires de confiance, qui sont eux, experts dans leur domaine précis. Il est donc faux de penser que d’investir seulement en affichage traditionnel, en paid advertising, en XM ou alors, seulement investir en marketing d’influence peut générer toutes les ventes.

Crash course sur le parcours consommateur

Pour tous ceux qui n’en peuvent plus de se faire dire que l’objectif principal d’une offensive en marketing d’influence restera toujours la notoriété, nous vous invitons à consulter le schéma ci-dessus.

Leurs objectifs bien que peuvent être diversifiés selon votre campagne, se rendent jusqu’à l’étape de la considération.

EH OUI ! Il se peut que tous ces liens traçables et les promotions se concrétisent en pouvoir d’achat! Of course, that’s like the whole point ! Mais réfléchissez ici en tant que consommateur : Vous voyez une publication sponsorisée de votre influenceur préféré. Combien de fois sur 10 allez-vous acheter directement via le lien swipe-up si c’est la première fois que vous voyez l’objet en question ?
Ne prendrez-vous pas quelque temps pour vous y intéresser avant de le considérer ? Tout ça ne se passe pas au sein d’un même swipe-up. Voilà pourquoi, même dans une initiative influenceur, cette dernière se doit d’être segmentée.

Psst ! On va prêcher un peu pour notre paroisse quand même !

Saviez-vous qu’ironiquement, la première étape du parcours du consommateur de votre marque débutera, dans la plupart des cas, à l’extérieur de votre propre écosystème ? Il est donc primordial d’aller s’adresser à de nouvelles cibles ?
C’est ici que le marketing d’influence est intéressant, car nous donnons 10 points d’avance aux créateurs web qui détiennent des audiences pré-établies et super engagées.

Ah, aussi ! 10 points pour les créateurs web qui ont cette capacité à faire passer les gens d’une étape à l’autre, dans votre top funnel, en offrant le type de contenu adapté et persuasif, invitant les consommateurs à en savoir davantage sur vous, en partageant leurs propres expériences et recommandations.

Write a comment